0

Tant comme concept que comme activité, le travail existe depuis aussi longtemps que les humains existent eux-mêmes. Au début, le travail consistait à chercher de la nourriture🍗, à construire un abri🏕️. Puis à créer des vêtements👕. Par la suite ils ont inventés le système de troc 🤲 : les personnes chargées de ces tâches échangeaient leurs produits et services contre les choses dont elles auraient besoin. 

🏹 Par exemple chasseur échangerait des portions de sa viande contre des vêtements ou des outils. Plus la marchandise dont il avait besoin était précieuse, plus la part de viande qu’il devait céder était importante.   

Réalisant rapidement que l’échange de travail en échange de cette manière posait des problèmes (on ne peut pas s’attendre à ce qu’un homme paie tout avec de la viande), l’argent a été créé puis introduit. En permettant aux personnes de valoriser leurs produits et de recevoir une rémunération pour leur travail, il est devenu possible pour les personnes d’effectuer des transactions en espèces de la même manière que nous le faisons maintenant.  

🍗 🤚💎 Naturellement, à mesure que la société progressait, les besoins de ses habitants ont changé et la nature du travail a suivi. En plus du strict nécessaire, les gens ont commencé à désirer des produits de luxe comme le vin et les bijoux. Cette demande a créé des emplois pour ceux qui sont capables de créer de tels produits et a établi une relation étroite entre argent et travail.      

🏭 Les outils primitifs ont finalement été remplacés par des machines lors de la révolution industrielle, puis la technologie a fait son apparition au siècle suivant pour “alléger” le stress des travailleurs.

Cela nous amène aujourd’hui 🤖

Tout comme nos lointains ancêtres, nous existons dans une société qui fonctionne sur l’échange de travail pour des biens ou des services. Même si nous ne travaillons plus de la même manière que les travailleurs qui nous ont précédés, nous sacrifions encore notre temps et nos talents pour réunir les fonds nécessaires. 

🤔 Mais quelle est la prochaine étape ? Resterons-nous en tant que travailleurs ou la technologie deviendra-t-elle suffisamment sophistiquée pour que nous n’ayons plus à travailler ?

L’augmentation constante de l’automatisation a conduit de nombreux experts à suggérer que l’intelligence artificielle remplacerait les employés dans presque tous les secteurs. 

🏟️🍽️ Les employés les plus exposés au risque seront sans doute ceux du secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Une étude menée par l’Office for National Statistics a révélé que les serveurs (ceux qui…servent ! Pas les boîtes de stockage), les hôtes d’accueil et les barman(woman) seraient les premiers à perdre leur emploi au profit d’un robot. Sans surprise, les personnes les plus protégées contre l’automatisation sont celles qui travaillent dans le domaine de la médecine et de l’éducation. La même étude prévoit que médecins et enseignants seront les derniers à perdre leur emploi. Et cette transition pourrait avoir lieu au cours des deux prochaines décennies, 

Alors que l’automatisation semble être une source de préoccupation pour beaucoup😰, cette technologie a toutefois des implications encourageantes. 😏

🏖️ En effet, un monde régi par une intelligence artificielle créerait vraisemblablement une société permettant aux gens de passer plus de temps avec leur famille et leurs proches. Il est également prévu qu’en l’absence de travail, les personnes pourront consacrer leur vie à la poursuite de loisirs et autres activités extra-professionnelles. L’économie devrait se transformer pour s’adapter à ce changement, le gouvernement fournissant à chacun un revenu de base universel permettant d’acheter les choses dont il a besoin.

De cette manière, l’automatisation contribue à la révolution sociale promise par la science-fiction depuis les années 50. Chacun passera son temps à sa guise pendant que les robots s’occupent de toutes les tâches fastidieuses.  

⏰ Il convient également de rappeler que nombre d’entre nous, trouvons actuellement des méthodes de travail nous permettant de prendre le contrôle de notre temps. Par exemple, de plus en plus de personnes entrent dans le monde de la franchise pour établir un meilleur équilibre travail-vie personnelle. Gérant les entreprises depuis leurs ordinateurs portables, ces investisseurs modernes sont en mesure de travailler à domicile ou en déplacement. En créant des horaires qui leur conviennent, ils sont en mesure de profiter de plus de temps libre et de se libérer des 8h / jour de travail au bureau.

😯 Bien que ce genre de liberté plaise à certains, il y a beaucoup à dire sur le sens de l’objectif et la satisfaction que procure le travail. En gardant cela à l’esprit, l’automatisation présente une sorte de menace existentielle qui risque de priver les gens de quelque chose d’incroyablement significatif pour eux. Diverses études universitaires et cliniques ont montré que le fait de trouver une signification au travail avait des implications plus larges sur le bonheur de nombreuses personnes. Clairement, l’automatisation est peu susceptible d’améliorer cet aspect fondamental de nos vies.  

Cela étant dit, l’avenir du travail sera régi par des robots. Il n’y a aucun moyen de le contourner. Cependant, c’est la façon dont nous choisirons de nous adapter qui définira véritablement la prochaine génération de travailleurs. Si nous nous livrions à des loisirs, le concept de travail mourrait certainement d’une mort rapide. Si, en revanche, nous trouvons de nouvelles tâches à entreprendre et de nouvelles façons de contribuer à la société, nous aurons un avenir du travail qui, du moins sur le plan conceptuel, reste très similaire à celui que nous avons commencé au début de la civilisation. 

La roue des émotions

Previous article

La psychologie de la couleur dans le recrutement

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *